Home Recommended Explore Explore Videos Explore Livestreams Explore Images Explore Audio Explore Topics Explore Users Explore groups Topics Groups About Features & roadmap Airtime extension Membership & xp moderation Community guidelines Airtime a short history imprint Contact us changelog

@SansConcession

Oradour  : exploitation politique d’un mensonge historique (ép. 1)

Oradour : exploitation politique d’un mensonge historique (ép. 1)


Dans le cadre de la réédition de son livre sur Oradour, Vincent Reynouard diffuse une série en six épisodes. Il y présente une synthèse des principaux arguments révisionnistes ainsi que des nouveaux documents issus de nouvelles recherches.

Dans ce premier épisode, vous découvrirez comment la thèse officielle a été fabriquée, au prix d’hésitations et de contradictions flagrantes. C’était entre juin et novembre 1944. L’objectif était de cacher l’explosion dans le clocher. Mais dès novembre, les fabricateurs commirent une bévue qui dévoila leur mensonge!


Plan de l’épisode :


Première partie : Oradour, mensonge historique


I. Une explosion dans le clocher confirmée par les constats matériels


1. La fusion partielle des cloches

2. La croix faîtière et sa sphère cabossée

3. L’absence de suie au niveau des ouvertures


II. Depuis le début, les fabricateurs de la thèse officielle cachent l’explosion dans le clocher


1. Le premier tract : une « caisse » qui explose

2. Deuxième et troisième tracts : plus de caisse ni d’explosion

3. Mme Rouffanche et thèse médiane : une « caisse » fumigène qui n’explose pas

4. Une autre version circule : elle évoque une église ayant explosé

5. Novembre 1944 : Mme Rouffanche opère un virage à 180 degrés, la « caisse » a explosé fortement

6. La parution du livre « Dans l’Enfer d’Oradour » : une bévue qui révèle le mensonge


Views:1123
Likes:1
PostTime:1623243035278
Comment Count:0
Group Name:
Votes Count:3